DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris haute couture : Schiaparelli, Vauthier, Chanel et Dior


le mag

Paris haute couture : Schiaparelli, Vauthier, Chanel et Dior

En partenariat avec

Schiaparelli n’avait pas défilé depuis 1954, mais la légendaire maison a fait son retour sur les podiums de la haute couture à Paris, avec dix-neuf modèles élégants, empreints de beaucoup de fantaisie et d’excentricité, à l’image d’Elsa Schiaparelli.
S’il devait résumer en deux mots la collection, Marco Zanini, nommé directeur de la création de la maison en septembre, choisirait de parler d’“excentricité” et d’“élégance”.

Elsa Schiaparelli est décédée en 1973, dix-neuf ans après la fermeture de sa maison, qui a été rachetée en 2007. Il a fallu attendre encore juillet 2013 pour que la maison revive.

Alexandre Vauthier s’est installé au Palais des Beaux-Arts pour présenter une collection haute couture très west coast.

Alexandre Vauthier : “Je crois que c’est lié à cette culture du surf qui est vraiment axé aussi sur la côté super californien mais aussi super ethnique, super décontracté etc mais tous ça a été passé au peigne fin avec l’esprit parisien et l’allure parisienne”

Un défilé haute couture, mais avec des tennis aux pieds : Karl Lagerfeld chez Chanel a présenté une collection fraîche, à dominante pastel, très resserrée à la taille, pour donner aux mannequins des allures de guêpe ou de libellules, en toute décontraction.

Les sneakers sont clairement tendance, même en haute couture: des mannequins de Dior en portaient déjà lundi pour le défilé.

Légèreté, broderies, transparence: trois mots pour résumer la collection haute couture concoctée par Raf Simons, le directeur artistique de Christian Dior.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Haute couture parisienne avec "On aura tout vu" et Giambattista valli