DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : des militaires bloqués dans leurs casernes à Lviv


Ukraine

Ukraine : des militaires bloqués dans leurs casernes à Lviv

Depuis plusieurs jours, ils sont des centaines à monter la garde devant ces baraquements militaires, dans la ville de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine. Leur objectif : empêcher ces policiers et militaires de rejoindre la capitale Kiev pour participer à la répression du mouvement de protestation.

Parmi ces manifestants, des militants mais aussi de nombreuses mères de soldats. Elles tentent de communiquer avec leurs fils lorsqu’ils apparaissent aux fenêtres. Lidiya Semerenko est l’une d’elle, son fils fait actuellement son service. “Il m’a dit qu’un soldat avait été battu à l’extérieur du bâtiment. Ses agresseurs l’ont appelé “Titushko”, explique-t-elle, “c’est ainsi qu’on nomme ceux qui s’en prennent aux manifestants. J’ai peur pour mon fils, il a 25 ans”.

Pour l’heure, l’opération de blocage est efficace et aucun affrontement n’a encore éclaté. En outre, des mobilisations similaires ont lieu dans d’autres villes du pays.

“Les événements tragiques de Kiev mobilisent beaucoup de gens ici à Lviv”, nous dit notre envoyé spécial, Mykhaylo Dubyak, “des activistes encerclent et bloquent trois unités militaires, ils ont reçu un message sur un bout de papier qui dit “restez là, continuez à nous bloquez, ne partez pas”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Premiers morts en Ukraine, les manifestants ne cèdent pas