DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un ballon pour lutter contre l'obésité

Vous lisez:

Un ballon pour lutter contre l'obésité

Taille du texte Aa Aa

Avec une obésité qui a triplé dans la plupart des pays européens depuis les années 80, la prise de poids devient un défi de santé publique. D’autant plus que son taux est en train de se développer. Parmi les traitements proposés un ballon gastrique.

Les patients avalent ce ballon sous la forme d’une capsule à laquelle est relié un micro cathéter. Quand la capsule arrive dans l’estomac le ballon est gonflé jusqu‘à ce qu’il atteigne la taille d’une pomme. Il se tient ensuite au sommet de l’estomac provoquant la sensation de satiété. Les patients mangent moins et donc perdent du poids.

Pour cette chirurgienne anglaise ce ballon doit être perçu comme un élément du changement de régime alimentaire. Il ne doit pas supplanter la volonté du patient qui doit faire le reste du travail. Sally Norton : “Le ballon va éduquer les patients notamment sur le volume des portions, il va reconditionner leur cerveau, changer leur mentalité et aussi les motiver parce qu’ils vont, par eux même, perdre du poids qu’ils doivent perdre, ensuite ils auront les outils pour continuer quand on aura ressorti ce ballon”.

Les effets secondaires du ballon gastrique peuvent être des nausées des vomissements et des douleurs abdominales. Autre effet dénoncé par certains, comme Tam Fry, un expert des questions d’obésité, le fait de trouver là un outil trop facile pour perdre du poids :
“Ce que vous devez vraiment faire c’est de tout faire pour garder un poids acceptable, avec un style de vie sain afin de ne jamais dépasser un IMC de 27”.

La thérapie du ballon gastrique est assez onéreuse. Elle s‘élève à 3500 euros.

De plus on manque encore de recul pour évaluer son impact à long terme sur l’obésité.