DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accrochages dans la "Maison ukrainienne à Kiev


Ukraine

Accrochages dans la "Maison ukrainienne à Kiev

Peu après l’intervention des leaders de l’opposition sur la place de l’Indépendance hier soir, les projecteurs étaient braqués sur la “Maison ukrainienne” qui est un centre de congrès. Un bâtiment occupé par des forces de sécurité, devant lequelle se sont massés environ 2000 contestataires. Certains ont lancé des cocktails molotov à l’intérieur. Des policiers ont répliqué avec des grenades assourdissantes et des lances à eau en direction des manifestants malgré une température de -15 degrés.

“Les leaders de l’opposition ont appelé les protestataires à rester dans les rues de Kiev jusqu‘à ce mardi 28 janvier, a indiqué notre correspondante, Maria Korenyuk. Ce jour-là, le parlement tiendra une session spéciale pour discuter des lois controversées qui imposent des restrictions aux manifestants”.

Des manifestants qui critiquent les propositions du président : “Ils veulent nous acheter, déplorait l’un d’eux. Mais on ne peut pas acheter le peuple ukrainien. Nous ne sommes pas à vendre. Nous voulons que Ianoukovitch et son gouvernement démissionnent”.

De son côté le ministère de l’Intérieur a précisé que toute personne occupant des bâtiments publics ou restant sur la place de l’Indépendance serait considérée comme appartenant à des groupes extrémistes.

Avec AFP, Reuters et nos correspondants

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Allemagne : pollution de quatre millions de litres de fumier