DERNIERE MINUTE

Dix-neuf ouvriers ont été asphyxiés au monoxyde de carbone alors qu’ils travaillaient dans le tunnel sous la Manche dans la nuit de samedi à dimanche, mais leur état n’inspire pas d’inquiétude. Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de l’accident.