DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : la balle est dans le camp de l'opposition


Ukraine

Ukraine : la balle est dans le camp de l'opposition

Pas de manifestation ce dimanche sur la place Maidan à Kiev, mais les barricades sont toujours là. Plutôt que se mobiliser à nouveau et faire à nouveau face à la police, les militants anti-Ianoukovitch ont préféré rendre hommage à l’un des leurs, tué par balles mercredi lors des combats de rue avec les forces anti-émeute.

Plusieurs milliers de personnes ont donc assisté à la messe d’enterrement en la cathédrale Saint Michel.

La proposition de confier le gouvernement aux leaders de l’opposition n’ayant pas encore été acceptée, c’est le statu-quo qui prévaut et les manifestants entendent rester sur place.

“Nous ne pouvons accepter les conditions offertes par Ianoukovitch. Donc nous restons là tant qu’il ne démissionne pas”.

Mais pour certains militants, cette intransigeance est un mauvais calcul car l’opinion penser pourrait penser que l’opposition ne veut finalement pas gouverner.

Ses principaux dirigeants, Vitali Klitschko, Arséni Iatséniouk et Oleg Tiagnybok, ont appelé à une élection présidentielle anticipée cette année.

La situation reste très tendue dans la capitale ukrainienne, en témoigne l’assaut et la prise du contrôle par les protestataires de la Maison de l’Ukraine, salle d’exposition publique, dont la police avait fait l’un de ses camps avancés.

Vous êtes en Ukraine ? Faites-nous part de vos impressions, envoyez-nous vos témoignages, photos et vidéos à witness[at]euronews.com !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un leader de l'opposition abattu en Thaïlande