DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement syrien autorise les femmes et les enfants à quitter Homs


Syrie

Le gouvernement syrien autorise les femmes et les enfants à quitter Homs

Cette promesse du pouvoir à Damas a été obtenue hier à Genève par Lakhdar Brahimi, le médiateur de l’ONU. Les Nations Unies et l’opposition attendent désormais des “garanties” sur son application réelle et concrète. Il s’agit d‘éviter des arrestations de civils et d’assurer le passage de convois d’aide humanitaire dans les quartiers rebelles de Homs qui sont assiégés depuis juin 2012 par l’armée de Bachar al-Assad.

Son vice-ministre des Affaires étrangères attend lui aussi des actes : “si les terroristes dans la ville de Homs permettent aux enfants et aux femmes de se déplacer et de quitter la vieille ville de Homs, nous allons leur permettre immédiatement tout accès et non seulement cela, nous allons leur fournir un abri, nous allons leur fournir des médicaments et nous allons leur fournir toutes ce qui est nécessaire pour leur vie quotidienne”.

Outre cette question sensible des femmes et des enfants, les négociateurs de la “conférence dite de Genève II” se sont penchés sur le problème des 47 000 prisonniers et des 17 000 disparus depuis mars 2011, date du début du conflit selon l’Observatoire des droits de l’homme.

Mais ce lundi, place au sujet le plus délicat des discussions : le gouvernement de transition qui divise aussi bien les rebelles et les pro-Assad que leurs parrains respectifs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Intoxication sous la manche