DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : Négociations dans l'impasse à Genève


Syrie

Syrie : Négociations dans l'impasse à Genève

Les négociations entre opposition et régime syrien sont dans l’impasse mais les deux parties refusent de quitter la table des négociations. Les opposants exigent la création d’un gouvernement de transition. Damas refuse, estimant que seul le peuple peut se prononcer sur ce sujet. La veille, le régime déclarait qu’il était disposé à laisser sortir les femmes et les enfants de la ville assiégée de Homs.

“Nous avons été surpris par le rejet de ce projet vraiment basique. Soit la partie adverse n’est pas capable de reconnaître l’intégrité territoriale de la Syrie, soit elle se fiche de ce qui arrive à la population syrienne”, a déclaré Bouthina Shaban, conseillère du président syrien.

“Nous restons positifs et nous comptons rester ici jusqu‘à ce que nous parvenions à notre objectif : obtenir un gouvernement de transition comme évoqué lors de la première conférence de Genève”, a répliqué Rema Fleihan Syrian, déléguée de la coalition de l’opposition.

Mais de l’aveu même de Lakhmar Brahimi, l‘émissaire onusien qui préside les négociations de Genève, il est trop tôt pour aborder les questions politiques. Quant aux civils de Homs que le régime affirme vouloir laisser partir, Damas exige d’avoir leurs identités au préalable.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte: l'armée demande au "maréchal" Sissi d'être candidat à la présidence