DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une nouvelle constitution et un nouveau gouvernement pour la Tunisie


Tunisie

Une nouvelle constitution et un nouveau gouvernement pour la Tunisie

Trois ans après avoir inspiré le “printemps arabe”, le pays a adopté hier le texte fondamental qui accorde une place réduite à l’islam. Une constitution censée achever une transition complexe vers la démocratie. Une ambiance de concorde nationale sur fond d’hymne tunisien après des mois de tensions entre islamistes et laïcs exacerbées l’an dernier par des assassinats de figures influentes de l’opposition.

Mais hier, l’heure était au rassemblement : “notre peuple a réussi à faire une révolution pacifique qui a éclairé le monde. Nous avons réussi à éviter une guerre civile entre nous. Mais nous avons atteint un consensus”, salue le président du parti islamiste Ennahda.

Quelques heures auparavant, la Tunisie s‘était dotée d’un nouveau gouvernement d’indépendants. La liste a été actée entre le Premier ministre Mehdi Jomaâ nommé le 10 janvier dernier et le président Moncef Marzouki. Le cabinet recevra la confiance de la constituante dans la semaine.

Prochain défi et de taille : organiser des élections législatives et présidentielles dans le courant de l’année 2014.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Intoxication sous la manche