DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le virus H7N9 ne passera pas par Hong-Kong


Chine

Le virus H7N9 ne passera pas par Hong-Kong

On ne lésine pas avec les risques d‘épidémie à Hong Kong.
Après la mort de deux hommes porteurs de la souche H7N9 du virus de grippe aviaire et la découverte de cette même souche parmi des volailles importées de Chine, les autorités de la mégalopole ont ordonné l’abattage de nombreux poulets. 20 000 en tout.

Le grand marché de volailles vivantes de Cheung Sha Wan va également être fermé pour une durée de 21 jours.
En Chine, le virus H7N9 a commencé à se propager sur ce type de marchés, contaminant l’homme dès l’hiver 2013. Les autorités chinoises font état de 47 morts.

“C’est contagieux, s’inquiète Queenie Tsang, ménagère de 62 ans. Il vaudrait mieux manger moins de poulet. Ca fait peur. Et surtout avec le nouvel an qui approche. C’est un virus dont les gens meurent.”

Les célébrations du nouvel an chinois doivent débuter ce vendredi, mais Hong-Kong n’entend prendre aucun risque.
En 2003, l‘épidémie de Sras, le syndrome respiratoire aigu sévère, avait fait près de 300 morts à Hong Kong et infecté environ 1800 personnes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

L'ONU donne son feu vert pour des renforts européens en Centrafrique