DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Union européenne compense l'embargo russe sur le vin de Moldavie


économie

L'Union européenne compense l'embargo russe sur le vin de Moldavie

L’embargo russe sur le vin de Moldavie entré en vigueur en septembre dernier est moins dur que celui de 2006 mais il coûte tout de même déjà 20 millions de dollars aux viticulteurs moldaves dont un certain nombre ont déjà jeté l‘éponge vu les quantités de vins exportées en Russie habituellement.

Pas question d’abandonner pour Victor Bostan, le directeur de l’exploitation Purcari qui emploie 800 salariés.

“En 2006 j’avais perdu plus de 10 millions de dollars et pour 2013 déjà plus d’1 million”.

L’exploitation Purcari fait toujours des profits : c’est d’ailleurs pratiquement la seule en Moldavie : ancien pays soviétique qui tire la majorité de ses revenus de l’agriculture.

Mais les pertes de l’embargo sont compensées par l’ouverture du marché européen aux exportations viticoles moldaves. Euronews a rencontré le commissaire européen à l’agriculture à Chisinau la capitale moldave.

“Pour le vin, l’Union Européenne a ouvert totalement son marché pour le vin moldave qui rentre sur le marché sans aucune limite et sans aucune limite et sans aucune taxe, souligne Dacian Ciolos.”

Comme souvent, la Russie a mis en avant des raisons sanitaires pour motiver son embargo. L’Union européenne soupçonne Moscou de vouloir punir la Moldavie pour avoir signé un accord de partenariat avec Bruxelles.

“La banque européenne d’investissement a fait un pas géant en direction de la Moldavie en offrant dès maintenant des lignes de crédit d’un montant global de 75 millions d’euros, explique Victor Bostan, le directeur de l’exploitation Purcari, pour que les viticulteurs moldaves investissent dans leur appareil de production, et modernisent l’industrie viticole du pays”.

La mise en place complète de l’accord de libre échange signé entre l’Europe et la Moldavie est attendue pour septembre.

On estime à sept ans, le temps que mettront les agriculteurs à rejoindre les standarts européens de compétitivité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Turquie : la monnaie reprend des couleurs après une forte hausse du taux d'intérêt principal