DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kiev : Les manifestants ne croient pas aux promesses du président


Ukraine

Kiev : Les manifestants ne croient pas aux promesses du président

Malgré les concessions apparentes du président ukrainien, l’opposition refuse de quitter le centre de Kiev. Bravant des températures extrêmes, les manifestants ne croient pas aux promesses du chef de l‘État, dont ils exigent la démission depuis plus de deux mois. Le mouvement lancé par les pro-européens est à présent un bras de fer entre les formations hétéroclites de l’opposition et le pouvoir.

Après avoir mené une répression violente, le Président Ianoukovitch essaie maintenant de calmer les esprits avec une série de lois qui ne satisfont pas les manifestants. “Bien sûr qu’ils adoptent des lois. On a l’air d’avancer mais ces lois ne sont que des mensonges et les gens ne leur font pas confiance parce qu’il faut se rappeler que les gens sont ici pour défendre leurs droits constitutionnels. On ne comprend pas pourquoi on aurait besoin d’une amnistie”, se lamente Oleh, manifestant.

Hier, mercredi 29 janvier, le Parlement a voté l’amnistie des manifestants arrêtés durant le mouvement de contestation. Une législation assortie de conditions jugées inacceptables par l’opposition, comme l‘évacuation de certains bâtiments publics toujours occupés. Mais ce texte, tout comme l’abrogation des mesures répressives contre les manifestations, n’a toujours pas été signé par le président ukrainien.

Un président qui vient de tomber malade. Selon un communiqué officiel, Viktor Ianoukovitch souffre d’une “maladie respiratoire aiguë”. Il est en “arrêt-maladie”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le régime syrien aurait rasé des quartiers résidentiels favorables aux rebelles