DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Richard Branson, l'homme qui vit ses rêves


the global conversation

Richard Branson, l'homme qui vit ses rêves

Dans cette édition de The Global Conversation, Isabelle Kumar reçoit l’homme d’affaires britannique Richard Branson, qui a souvent fait parler de lui ces dernières années, autant pour ses réussites entrepreneuriales avec la marque Virgin, que pour
ses voyages en montgolfière ou ses frasques.

Richard Branson, le philanthrope

‘‘Quand on est très riche, on a une très grande responsabilité. C’est une responsabilité d’utiliser ses compétences entrepreneuriales et sa puissance financière pour résoudre certains problèmes du monde.’‘ Le milliardaire a lancé il y a quelques années l’ONG The Elders qui œuvre pour la paix dans le monde. L’organisation, qui réunit des personnalités de premier plan comme Kofi Annan ou Desmond Tutu, est engagée en Syrie, en Centrafrique, au Kenya et pourrait intervenir également en Ukraine.

Ses conseils pour réussir en tant qu’entrepreneur

Richard Branson s’est lancé dans le monde de l’entreprise dès l‘âge de 15 ans en vendant des disques par correspondance. Il lancera quelques années plus tard la marque Virgin, qui connaîtra un succès fulgurant dans les médias, les transports ou le divertissement. ‘‘Ce dont un entrepreneur a besoin avant tout, c’est d’une idée qui peut faire la différence. Si vous avez une idée qui peut changer la vie des autres, alors vous avez une chance de construire une entreprise.’‘

Ses projets pour l’espace

Richard Branson assure que le premier vol spatial commercial de Virgin Galactic aura lieu dès cette année. ‘‘Nous avons construit un vaisseau-mère, un vaisseau spatial, une base au Nouveau-Mexique, des satellites’‘, souligne-t-il. Seules quelques personnes fortunées pourront dans un premier temps s’offrir le billet, mais avec le temps, les tarifs vont baisser et des milliers de personnes pourront à leur tour en profiter, souligne en substance Richard Branson. Il estime par ailleurs que le premier hôtel spatial pourrait voir le jour d’ici cinq ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

the global conversation

A Davos, H. Rohani veut montrer un autre visage de l'Iran et attirer les investisseurs