DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'affaiblissement des devises émergentes : un sujet délicat pour les principaux pays intéressés

Vous lisez:

L'affaiblissement des devises émergentes : un sujet délicat pour les principaux pays intéressés

Taille du texte Aa Aa

Les indices d’Europe occidentale ont achevé la semaine en baisse en se laissant emporter par les craintes d’une déflation en Europe, venant s’ajouter à celles liées aux difficultés des pays émergents.
Les replis sur le marché européen sont assez légers cependant vendredi soir et à part le PSI 20 de Lisbonne, aucun indice ne recule de plus d’1%. On notera sur le marché des changes le nouveau recul de l’euro à tout juste 1 dollar et 35 cents.
La volatilité du marché des changes dans certains pays émergents est toujours d’actualité, c’est le cas en Hongrie, pays en transition oú la monnaie, le forint s’affaiblit.

Le premier ministre hongrois Viktor Oraban est intervenu vendredi au cours d’une conférence des banquiers centraux européens à Budapest mais n’a fait qu’effleurer le problème.

“Je suis convaincu que les gouvernements doivent rester à l‘écart des débats sur les taux de change et laisser ce sujet à la charge exclusive des banques centrales, a expliqué Viktor Orban. La seule chose que nous pouvons et devons faire c’est de continuer à appliquer une politique budgétaire appropriée qui mènera à la stabilité de notre monnaie”.

Adhérer ou non à la zone euro, c‘était le thème central de cette réunion des représentants des banquiers centraux européens vendredi. Et si pour certains la crise des devises émergentes est en train de resurgir, d’autres parlent juste de période volatile.

Les devises des marchés émergents s’affaiblissent toujours un peu plus, principalement le forint hongrois affirme Doloresz Katanich notre correspondante à Budapest. Mais personne n’en a parlé à la conférence. Ni le vice-gouverneur hongrois de la banque centrale ni le gouverneur russe ont abordé le sujet. Le vice-gouverneur de la banque centrale turque lui, s’est décommandé à la dernière minute”.