DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rester assis, c'est mettre un pied de la chaise dans la tombe


Non mais je rêve!

Rester assis, c'est mettre un pied de la chaise dans la tombe

Non, mais je rêve ! Il faut qu’ils se fassent soigner, ces médecins américains ! D’un seul coup, ils nous pondent une étude, publiée cette semaine par le Washington Post, qui affirme (Attention ! Vous êtes bien assis) que “Rester trop longtemps assis tue”. Ils auraient pu nous prévenir plus tôt, des générations entières ont été sacrifiées et cela dès l‘école. Ce sont les cancres qui avaient raison finalement, en restant debout dans un coin de la classe, ils ont été protégés. Dans le monde du travail, c’est l’hécatombe assurée ! Ce sont les fonctionnaires qui ont le plus à craindre. Ils doivent tuer le temps toute la journée et à la fin, c’est le temps passé sur une chaise qui les tue. On comprend mieux maintenant pourquoi dès 16 heures, ils veulent absolument quitter la position assise au bureau pour se préparer à partir.

Dans le domaine judiciaire, le tribunal des Assises fait peur à juste titre. Un accusé qui reste assis pendant tout son procès, il est condamné d’avance. Aux Etats-Unis au moins, le condamné sait à quoi s’attendre quand il doit passer sur la chaise. Dans les maisons de retraite, on n’en parle même pas, c’est la double peine. Les scientifiques américains devraient même le faire savoir aux personnes âgées : “Rester assis tue” et en plus “Ne pas s’arrêter de vieillir tue”. Les femmes ont certainement fait une grave erreur en voulant améliorer leur condition : faire tous les jours le ménage, la cuisine, la vaisselle, le repassage, c‘était beaucoup plus sain pour elles, alors que depuis des siècles, les hommes prennent des risques énormes en mettant les pieds sous la table et en s‘écroulant dans les fauteuils.

La seule bonne nouvelle du rapport médical est pour les fumeurs. Passer tout son temps assis tuerait plus que la cigarette. Alors, on a bien fait de forcer les gens à aller fumer dehors, fumer à table, ça les tuait doublement et à petit feu. Les “piliers” de bar sont en fait les plus sages d’entre nous, ils restent debout pendant des heures et des heures et, entre deux whiskys ou deux bières, ils vont prendre l’air pour griller un dernier paquet. C’est exemplaire, c’est ce qui s’appelle mourir debout ! Il faut tirer des leçons de cette étude révolutionnaire et adapter nos comportements. Dans le bus ou le métro, n’offrez plus jamais votre place assise à une personne âgée, cela ne ferait qu’accélérer sa chute. Quand vous allez chez le médecin et qu’il vous dit “Asseyez-vous, je vais prendre votre tension”, répondez “Plutôt mourir, docteur, vos confrères américains m’ont prévenu(e), je ne suis pas fou (folle) !”

Dans cette société du tout préventif, il faut aussi s’attendre à d’autres mises en garde de la part des chercheurs. Par exemple, “Manger des lasagnes donne une fièvre de cheval”, “Parler beaucoup tue” en Corse et en Italie du Sud, “Marcher dans la rue tue” à Marseille, “Courir dans la neige tue” en Ukraine, “Tromper Kim tue” en Corée du Nord…On n’en finirait pas, mais moi j’arrête là. A force d‘écrire assis, je me sens un peu mal, je préfère me lever.

Prochain article

Non mais je rêve!

Shocking ! Toutes les valeurs sont par terre au royaume d'Angleterre !