DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO de Sotchi : une campagne antidopage insuffisante ?


Sport

JO de Sotchi : une campagne antidopage insuffisante ?

La campagne anti-dopage de la Russie pour les JO de sotchi est-elle crédible ? C’est la question soulevée par la télévision allemande. Dans un programme de l’ARD et un reportage de la WDR, des journalistes de la WDR se filment avec un scientifique russe proposant des agents dopants inconnus… De la MGF pleine taille.

“La MGF pleine taille ne peut pas être détectée ! Pas avec les méthodes actuelles d’analyses des tests de dopage”, juge Mario Thevis, Professeur au laboratoire de Cologne

Une information confirmée par le directeur des laboratoires de dépistage de Sotchi, Grigory Rodchenkov, auprès de la WDR. David Howman, directeur de l’agence mondiale antidopage (AMA) s’est dit horifié. D’autant que la MGF pleine n’a été testée que lors d’essais de phase I sur des animaux. Elle n’est donc pas approuvée cliniquement

“Il serait naïf de croire que tous les athlètes seront propres à Sotchi. Nombreux sont ceux à croire que la substance qu’ils prennent n’est pas détectable”, estime David Howman.

Le CIO envisage de prélever un nombre record de 2 453 échantillons de contrôle antidopage lors des JO de Sotchi qui débutent ce vendredi. La semaine dernière des échantillons A positifs ont été décelés chez deux athlètes russes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Saut à ski : doublé de Kamil Stoch à Wellingen