DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition hongroise veut un référendum sur la centrale de Paks


monde

L'opposition hongroise veut un référendum sur la centrale de Paks

Plusieurs milliers de personnes sont descendues, ce dimanche, dans les rues de Budapest pour dénoncer l’accord nucléaire signé avec Moscou.

Ce rassemblement a été organisé à l’appel de l’opposition de centre-gauche qui promet un référendum en cas de victoire aux élections du 6 avril.

La Russie va installer deux nouveaux réacteurs à la centrale de Paks (près de Budapest), selon un accord signé en catimini mi-janvier par Viktor Orban et Vladimir Poutine.

“C’est important de savoir si nous voulons le nucléaire ou pas, et c’est l’affaire de tout le monde. Nous devons décider tous ensemble”, indique l’une des manifestantes.

“Un accord de cet ampleur, avec tant d’argent en jeu, et qui créé une énorme dette pour le pays, ne peut pas être signé en secret sans demander l’avis du peuple hongrois”, renchérit un protestataire.

Car pour doubler la capacité de la centrale – qui produit déjà 40% de l‘électricité du pays – la Hongrie va également emprunter à la Russie 10 milliards d’euros sur trente ans.

Ce dossier est donc au coeur de la campagne électorale, à deux mois des législatives.

“Certains élus de l’opposition, présents à la tribune ce dimanche, parlaient, eux aussi, de l’expansion de Paks quand ils étaient au gouvernement. Aujourd’hui, ils ne sont donc pas en désaccord sur le fond mais bien sur la forme”, conclut Andrea Hajagos, du bureau d’euronews à Kiev.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : retour sur "Maïdan" des leaders de l'opposition