DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Richter, Pissarro, Giacometti sous le marteau londonnien


le mag

Richter, Pissarro, Giacometti sous le marteau londonnien

En partenariat avec

Musée temporaire dans les locaux d’une grande maison de ventes aux enchères à Londres. Si la muséographie est réduite à sa plus simple expression les oeuvres sont de valeur (à tous les sens du terme) telle ce tableau de Richter, l’un des artistes vivants les plus cotés.

Alex Branczik, directeur de l’art contemporain chez Sotheby’s :
“Cela s’appelle Wand ce qui se traduit par «mur», et vraiment ce qui est incroyable au sujet de cette peinture c’est que l’artiste a choisi de la conserver dans sa collection personnelle, à partir du moment où elle a été peinte en 1994 jusqu’en 2010 quand elle a été acquise par son propriétaire actuel”.

La célèbre vision de Mao par Andy Warhol est aussi en vente.

Lucian Freud et Alberto Giacometti font partie de la grande braderie.

Helena Newman, directrice de l’impressionisme et de l’art moderne pour Sotheby’s Europe :
“Nous avons l’une des premières interprétations de “l’homme qui marche”, en fait cela s’appelle “l’homme traversant une place”, c’est l’une des premières interprétations de Giacometti de ce qui allait devenir cet extraordinaire personnage emblématique . Nous l’estimons entre 3 et 5 millions de livres, mais je pense que cela va susciter beaucoup d’attention”.

C’est en fait une très grosse vente pour laquelle la maison de vente aux enchères fait sa publicité avec des oeuvres de Pissarro, de Magritte et de Van Gogh qui devrait changer de propriétaires dans un marché en pleine expansion…

Prochain article

le mag

Exposition : quand les acteurs tombent le masque