DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Facebook fête ses 10 ans en pleine croissance et s'interroge sur son avenir


monde

Facebook fête ses 10 ans en pleine croissance et s'interroge sur son avenir

Son “J’aime” a envahi notre quotidien pour le meilleur et parfois pour le pire. Le premier réseau social en ligne mondial est devenu incontournable. Un anniversaire sans fanfares malgré la croissance incroyable affichée par le groupe.

Son patron-fondateur, Mark Zuckerberg est l’un des plus jeunes milliardaires de la planète, une décennie après avoir lancé un trombinoscope en ligne.

Mais Facebook est soumis à une rude concurrence et les plus jeunes lui font des infidélités.

“Les enfants s’orientent vers d’autres réseaux comme Tumblr, Instagram, Snapchat et Whisper. Ils recherchent des plates-formes de création plus visuelles, et ils semblent beaucoup moins accros à Facebook, mais cela ne signifie pas que Facebook ne va pas maintenir sa pertinence en tant que carnet d’adresses et plate-forme de communication “, estime cette spécialiste des réseaux sociaux.

Né sur le campus d’Harvard, Facebook ne laisse bien sur pas indifférent dans les universités comme ici en Californie du Sud.

“C’est le lieu où tout le monde peut se rencontrer en ligne et faire ce qu’ils feraient s’ils étaient sur ​​le campus, s’ils étaient sur le campus maintenant. C’est vraiment utile, ça permet de gagner beaucoup de temps et c’est justement ce que je recherche”, explique cet étudiant.

“Selon moi, il y a beaucoup de pages inutiles avec les petites histoires des gens, il y a trop de publicité, et puis, bien sûr, tous les trucs sur votre vie privée, on est envahi et ça c’est vraiment pas bon non plus”, affirme cet autre.

Utile ou inutile, Facebook a séduit les milieux d’affaires après des débuts désastreux sur le Nasdaq en mai 2012. Son dernier trimestre a été excellent et l’an dernier il a même délogé Yahoo!, de la deuxième place du marché mondial de la publicité numérique.

Il est un acteur majeur pour communiquer et renforcer sa visibilité et Euronews l’a bien compris avec ses pages dans nos treize langues d‘émissions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Centrafrique : Bangui toujours sous tension