DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accord en vue entre Bruxelles et Google


entreprises

Accord en vue entre Bruxelles et Google

La Commission européenne a pris acte mercredi des nouvelles concessions proposées par Google sur ses pratiques commerciales dans le cadre d’une enquête qui dure depuis trois ans maintenant.

Cette dernière évolution laisse entrevoir un accord à l’amiable qui lui permettrait d‘échapper à une amende maxi de 3,7 milliards d’euros.

C’est la troisième fois que le géant américian propose des concessions. Elles semblent cette fois avoir été jugées satisfaisantes par les services européens de la concurrence. Le Commissaire européen à la concurrence, l’espagnol Joaquin Almunia a commenté ce rapprochement.

“Après une minutieuse analyse, et d’intenses négociations qui ont amélioré la proposition faite par Google à la mi-janvier, je trouve que les dernières propositions de Google répondent à nos inquiétudes concernant la concurrence. Je leur en ai fait part, a expliqué Joaquin Almunia, le Commissaire européen à la concurrence.

Les services de la concurrence de Bruxelles avaient lancé l’enquête sur Google en novembre 2010 après les plaintes de plus d’une dizaine de firmes européennes accusant le
moteur de recherche de favoriser ses propres services à leurs
dépens.

“Alors que le mandat de Joaquin Almunia va bientôt prendre fin, une partie de son héritage sera de conclure un accord avec Google. La Commission devrait finaliser cet accord dans les mois prochains, mais le feuilleton ne s’arrêtera pas là explique James Franey le correspondant d’Euronews à Bruxelles.
Les concurrents de Google peuvent toujours saisir la Cour européenne de justice de Luxembourg”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Facebook monétise enfin son audience sur les supports mobiles