DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afghanistan : une loi va protèger les auteurs de violences faites aux femmes


monde

Afghanistan : une loi va protèger les auteurs de violences faites aux femmes

Selon les textes de la nouvelle loi dite « de procédure criminelle », votée l’an dernier par le parlement afghan, les proches de d’une personne accusée de violences domestiques contre les femmes ne pourront pas être entendus comme témoins lors des procès.

Cette loi, qui n’attend plus qu’à être ratifiée par le président Hamid Karzaï, prive les femmes afghanes de protection légale contre les violences domestiques et le mariage forcé tout en protégeant les principaux agresseurs puisque la plupart des victimes sont abusées par des membres masculins de leur familles.

Dans l’urgence, l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch a exhorté mardi le président afghan à refuser de ratifier cette loi. Elle appelle le dirigeant du pays à renvoyer le projet devant les députés après y avoir intégré des amendements.

“Le président Karzaï devrait rejeter une loi qui concrètement permettra aux agresseurs de femmes et de filles de s’en tirer” devant la justice, a déclaré HRW dans un communiqué, citant son directeur pour l’Asie Brad Adams.

Human Rights Watch estime que le projet de loi serait contradictoire avec une importante loi sur l’éradication des violences faites aux femmes adoptée en 2009.

Un porte-parole de Hamid Karzaï a dit ne pas pouvoir faire de commentaires sur les intentions du président et ne pas savoir si le projet de loi lui avait été remis.

Avec l’AFP

Prochain article

monde

Pédophilie : Un rapport de l'Onu demande au Vatican d'agir