DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : lynchage à l'issue d'une cérémonie officielle


République Centrafricaine

Centrafrique : lynchage à l'issue d'une cérémonie officielle

La Centrafrique, toujours fragile malgré la reconstitution de l’armée nationale. Un lynchage sauvage a eu lieu après une cérémonie officielle dirigée par la nouvelle présidente, Catherine Samba Panza. Pour la première fois depuis la prise de pouvoir de la rébellion séléka, en mars 2013, les 4000 soldats centrafricains étaient rassemblés à nouveau. La présidente leur a adressé un message : “D’ici un mois, j’aimerais une sécurisation sinon complète, au moins majoritaire du pays. Chacun sera responsable de ses actes, et je mets en garde les fauteurs de trouble qui continueront à semer le désordre dans le pays.”

A peine la présidente partie, la haine s’est déchaînée, en public. Des soldats s’en sont pris à un jeune homme dans l’assistance accusé d‘être un ex- séléka. Nous avons choisi de vous montrer peu d’images de ce lynchage. L’homme a été tué à coup de pieds, de pierre, de couteau. Avant que son corps nu soit même démembré et incendié, selon des témoins.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres : le plus vieux métro du monde en grève