DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Mea Culpa" film d'action Made in France


cinema

"Mea Culpa" film d'action Made in France

En partenariat avec

Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d’une mission. Sur le chemin du retour, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic.

Six ans plus tard, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans.

Franck, toujours flic, veille à distance sur lui.

Lors d’une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d’un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l’objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants. Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l’occasion de revenir sur les zones d’ombre de leur passé commun.

Mea Culpa, film d’action Made in France a été réalisé par Fred Cavayé :

“J’ai pas essayé de singer le cinéma américain – c’est un film français effectivement, qui se rapproche du cinéma anglo-saxon mais qui se rapproche aussi du cinéma coréen par exemple – mais la base est vraiment une histoire humaine avec des personnages qui courent pour les bonnes raisons”.

C’est la première fois que Vincent Lindon et Gilles Lellouche partagent l’affiche d’un film.

Gilles Lellouche : “Vincent il a le rythme absolu, c’est à dire que quand vous jouez avec lui il impose un rythme qui fait que les dialogues coulent de source, que les temps semblent évidents. A partir du moment où il fait un film, il le fait à 2000% et ça à chaque seconde du film. On est dans une générosité du jeu qui fait que, comme il l’a expliqué tout a l’heure, on ne joue pas, on est.”

Et visiblement dès le début ça a marché entre les deux.

Vincent Lindon : “Ah j’aime bien comme il parle lui, c’est bien. C’est pile ce que je voulais entendre. Sa phrase s’est posée sur ma piste d’atterrissage d’une façon à ce que moi je puisse redécoller, et lui renvoyer comme j’ai envie. Voilà, je suis sortir de la voiture, je suis allé voir le metteur en scène et je lui tapé sur l‘épaule..il a levé son casque comme ça et j’ai dit… impec, c’est parti.”

Mea Culpa vient tout juste de sortir en France et en Belgique.

Bonus: Mea Culpa Interviews

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Animation : les voyages temporels de 'M. Peabody et Sherman'