DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vente aux enchères d'œuvres de Miró: Christie's fait marche arrière


Royaume-Uni

Vente aux enchères d'œuvres de Miró: Christie's fait marche arrière

Journée à rebondissement ce mardi sur le marché de l’art moderne. 85 œuvres du peintre espagnol Joan Miró devait être vendues chez Christie’s. Une vente finalement annulée par la célèbre maison d’enchères londonienne. Christie’s a mis en avant les incertitudes judiciaires autour de cette vente.

Explication : ces toiles appartenaient à une banque privée portugaise, qui a dû être nationalisée en raison de la crise financière. Récemment, le gouvernement a décidé de se séparer de ces tableaux pour renflouer les caisses de l’Etat.
Mais voilà, cette décision a suscité un mouvement de protestation dans les milieux culturels et dans les rangs de l’opposition. Certains députés ont alors saisi un tribunal pour tenter de s’opposer à cette vente.
Ce mardi à la mi-journée, la justice a rendu son verdict : rien ne peut s’opposer à cette vente aux enchères, ont estimé les juges de Lisbonne.
Mais face à ces démêlés judiciaires, Christie’s a préféré faire marche arrière.

La valeur globale des œuvres était estimée à près de 37 millions d’euros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA: limiter les accidents grâce à des voitures encore plus intelligentes