DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas de risque inflationniste pour la BCE qui ne touche pas à sa politique monétaire


économie

Pas de risque inflationniste pour la BCE qui ne touche pas à sa politique monétaire

La dernière fois que l’inflation était tombée à 0,7% en zone euro – c‘était en octobre 2013 – la Banque centrale européenne avait réagi en baissant lors de sa réunion de novembre son principal taux directeur à 0,25%.
Cette fois.-ci, et malgré un faible niveau d’inflation à nouveau en janvier : 0,7%, la BCE a laissé son principal taux d’intérêt inchangé à 0,25%.
Au cours de la conférence de presse qui a suivi, son Président Mario Draghi a expliqué combien était difficile le choix de la BCE.

“La grande partie de la baisse de l’inflation – le coeur d’inflation – vient en fait de quatre pays qui étaient ou sont encore sous programme d’aide : l’Espagne, l’Irlande, le Portugal et la Grèce, a expliqué Mario Draghi, le Président de la BCE. Donc ça veut dire qu’il s’agit plus d’un adjustement relatif des prix que la mise en place d’un phénomène de déflation. J’essaie de vous donner un ordre d’idée de la complexité de la situation, ce qui explique pourquoi aujourd’hui nous avons préféré attendre avant de prendre une décision”.

En décembre l’inflation était de 0,8% en zone euro et on voit que la hausse des prix était bien plus faible dans les quatre pays mentionnés par Mario Draghi. On retiendra surtout la baisse des prix en Grèce : -1,8% en rythme annuel et l’inflation mesurée à 0,2% en Espagne au mois de janvier.

En ne changeant pas sa politique, la BCE a validé le scénario d’une reprise économique progressive tandis que l’orage traversé par les pays émergents est encore trop récent pour avaoir un impact. Il constitue pourtant une menace pour la zone euro qui réalise 16% de ses exportations vers les princiapux marchés émergents.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Irlande : le procès des trois dirigeants de l'Anglo Irish Bank s'est ouvert