DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Davantage d'efforts pour lutter contre le trafic d'espèces sauvages

Vous lisez:

Davantage d'efforts pour lutter contre le trafic d'espèces sauvages

Taille du texte Aa Aa

Non au commerce de l’ivoire. La France a été la première à lancer le message cette semaine. Le ministère de l’Ecologie a en effet fait détruire trois tonnes d’ivoires à proximité de la Tour Eiffel. Objectif : montrer la détermination du gouvernement français à lutter contre le traffic d’espèces menacées. La Commission européenne veut de son côté renforcer son arsenal contre le braconnage.

“Nous ne parlons pas de touristes qui ramènent dans leur bagage
un morceau d’ivoire, explique Janez Potoċnik, Commissaire européen à l’Environnement, nous parlons d’un commerce illégal évalué à plusieurs milliards d’Euros, de trafic international, de criminalité organisée, de personnes qui utilisent les mêmes méthodes que pour le trafic de drogue, d’armes ou d‘êtres humains.”

22 000 éléphants africains ont été tués en 2012, un chiffre qui a doublé en 10 ans. L’Europe reste donc une plate-forme de ce trafic illégal destiné principalement aux pays asiatiques. Pour montrer sa détermination à agir, la Commission européenne organisera une conférence sur le sujet le 10 avril prochain.