DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Audition de l'infante : une pierre de plus dans le jardin royal


Espagne

Audition de l'infante : une pierre de plus dans le jardin royal

L’audition de l’infante Cristina est un nouveau coup dur pour la monarchie espagnole, de plus en plus sujette aux critiques.
Pour preuve, ces manifestants, rassemblés ce samedi matin devant le tribunal. “Personne ne doit être au-dessus de la loi”, disent-ils. Pas plus les membres de la famille royale que les simples citoyens…

“Si la princesse et son mari doivent aller en prison, il faudra qu’ils y aillent, lance un des manifestants, la tête symboliquement enfermée dans une cage d’oiseaux.

L’infante Cristina et son mari Iñaki Urdangarín sont accusés d’avoir utilisé de l’argent de leur société Aizoon pour réaliser des dépenses personnelles, comme par exemple des travaux de rénovation de leur villa à Barcelone. Or cette société Aizoon était alimentée par de l’argent public.

Ce scandale a éclaté en 2011, à un moment où les Espagnols étaient appelés à se serrer la ceinture pour cause de crise financière.

A cela s’est ajouté l’escapade de Juan Carlos au Botswana, en 2012. Le roi était allé faire une partie de chasse à l‘éléphant. L’opinion est alors choquée…

Certains affirment plus ouvertement aujourd’hui que des changements sont peut-être nécessaires sur le trône d’Espagne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : l'infante Cristina évasive face au juge