DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bosnie : "maintenant ce sont nos enfants qui mettent le feu"

Vous lisez:

Bosnie : "maintenant ce sont nos enfants qui mettent le feu"

Taille du texte Aa Aa

Les incidents en Bosnie-Herzégovine sont les plus violents depuis que l’ex-république yougoslave a sombré dans la guerre de 1992 à 1995. Ils ont ravivé de douloureux souvenirs parmi les résidents de Sarajevo.
C’est le cas de Dedovic Mirsad, un ancien soldat bosniaque :
A l‘époque, “j’ai défendu cette ville y compris ce bâtiment (de la présidence). Et j’ai essayé de sauver d’autres bâtiments du feu. Je me suis sentie triste quand j’ai vu ce qui s’est passé hier.”

Un autre résident qui affirme avoir été le Président du bureau exécutif du Centre de Sarajevo, déplore ces incidents. “J’ai sauvé ce bâtiment de la destruction par le feu en 1992. Quand les Tchetniks ont attaqué ce bâtiment, j‘étais celui qui éteignait le feu. Maintenant nous sommes dans une situation où ce sont nos enfants qui ont grandi en Bosnie-Herzégovine qui mettent le feu à ce bâtiment”.