DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveaux affrontements à Bangui


République Centrafricaine

Nouveaux affrontements à Bangui

Au moins 11 personnes, dont un député, ont été tuées depuis samedi dans la capitale centrafricaine. Symbole de cette violence, un musulman lynché gît sur la route du Ve arrondissement. Un autre a été brûlé. Les Rwandais de la MISCA, la force africaine en Centrafrique, sont pris à partie. Ils sont, eux aussi, musulmans.

Les chrétiens affirment se défendre. “Le soir il (l’homme qui a été brûlé) a tué cinq personnes, et le matin suivant il a tué notre sœur. C’est pour cela que nous sommes allés réclamer du renfort, mais personne n’est venue. À 7h l’homme est revenu et il a recommencé à nous tirer dessus. C’est pour cela que nous, Chrétiens, sommes allés l’attaquer et nous avons brûlé sa maison”, déclare un jeune en colère.

Hier après-midi un membre du parlement provisoire centrafricain était assassiné dans le IVe arrondissement de la capitale. La veille, il avait fait une intervention remarquée devant les élus pour s‘élever contre les violences dont sont victimes les musulmans de sa région.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Référendum suisse anti-immigration : l'UE va revoir ses relations avec la Suisse