DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : pas de conditions de détention plus souples pour Ioulia Timochenko


Ukraine

Ukraine : pas de conditions de détention plus souples pour Ioulia Timochenko

Au grand dam de ses partisans, l’opposante Ioulia Timochenko ne bénéficiera pas de conditions de détention plus souples en Ukraine. Ainsi l’a décidé la justice ce mardi. Le tribunal de Kharkiv a soutenu la position des autorités pénitentiaires qui avaient rejeté la demande de l’ancienne Première ministre ukrainienne. Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison depuis 2011 pour abus de pouvoir, souffre de hernies discales. Elle a été hospitalisée en 2012.
L’ancienne égérie de la Révolution orange de 2004 réclamait un transfert dans un centre de réinsertion sociale. Son objectif : avoir plus de visites, un nombre illimité d’appels téléphoniques ainsi que des permissions occasionnelles dans la journée.
Pour justifier ce refus, la justice ukrainienne aurait pointé du doigt la grève de la faim de Timochenko l’an dernier et, entre autres, des visites de députés de l’opposition jugées trop longues. L’avocat de Timochenko a annoncé qu’il allait contester le jugement.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vaste coup de filet contre la mafia calabraise à New York