DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : Une réforme de la justice pour apaiser Pékin ?

Vous lisez:

Espagne : Une réforme de la justice pour apaiser Pékin ?

Taille du texte Aa Aa

Les conservateurs au pouvoir en Espagne envisagent de restreindre le principe de justice universelle, un concept qui permet aux tribunaux espagnols d’enquêter sur des faits commis à l‘étranger. Le Parti populaire ouvre le débat et espère bien faire voter un texte qui apaiserait les tensions diplomatiques avec la Chine, notamment. Lundi, un tribunal espagnol a en effet confirmé qu’un mandat d’arrêt international avait été lancé contre l’ancien président chinois Jiang Zemin. Pékin, partenaire économique crucial d’une Espagne en crise, s’est immédiatement dit “profondément mécontent”.

À l’origine de ce mandat d’arrêt, une plainte déposée par la fondation “Maison du Tibet” pour “génocide, crimes contre l’humanité, torture et terrorisme contre le peuple tibétain” dès les années 1980. “Le gouvernement chinois fait pression sur le gouvernement espagnol. Pékin tente d’influencer Madrid et de lui faire changer sa législation, et malheureusement, le gouvernement espagnol se laisse faire”, se désole Thunten Wangchen, directeur de la fondation.

Si “Maison du Tibet” a pu porter plainte, c’est parce que son directeur possède la nationalité espagnole et que la justice chinoise n’a pas ouvert d’enquête sur ses allégations. La plainte n’a aucune chance d’aboutir si Madrid restreint le principe de justice universelle.