DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hollande à la Maison Blanche : oubliées, les "Freedom Fries"


monde

Hollande à la Maison Blanche : oubliées, les "Freedom Fries"

Plus qu’une amitié, c’est une vraie complicité entre Barack Obama et François Hollande qu’on a pu noter hier lors du dîner offert par la Maison Blanche au président français.

Oubliées, les graves divergences diplomatiques d’il y a dix ans, aujourd’hui les pays sont sur la même longueur d’onde, de quoi pousser même les deux chefs d’Etat à tenter quelques efforts linguistiques :

“A notre ami et partenaire François Hollande, à tous nos amis français qui sont là ce soir, “Vive la France”, God Bless America”, a déclaré Barack Obama.

François Hollande, lui, s’est essayé à quelques mots d’anglais :
“In honor of the United States of America, of the President Barack Obama, Michelle. Long live the United States, Vive la France et vive l’amitié entre la France et les Etats-Unis”.

350 personnes ont profité du repas de gala donné sur la pelouse de la Maison Blanche. Au menu, boeuf vieilli du Colorado et vins américains. Et cette fois, pas de “freedom fries”, du nom que les Américains avaient donné aux “french fries” à l‘époque du refus français de soutenir la guerre en Irak.

François Hollande, pour son troisième jour de visite aux Etats-Unis, se rend aujourd’hui dans la Silicon Valley.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un nouveau trésor volé par les nazis découvert en Autriche