DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sotchi : du hockey, des Indiens et une Trabant


Sport

Sotchi : du hockey, des Indiens et une Trabant

L’un des évènements les plus attendus de la quinzaine olympique, c’est le tournoi masculin de hockey sur glace qui commence ce mercredi.

La Russie, emmenées par ses stars de la NHL fait figure de favorite mais gare à l’excès de confiance.

Lors des Jeux en 1980, l’URSS s‘était inclinée à la surprise générale face aux Etats-Unis.

“Le miracle sur glace”, c’est ainsi que les Américains ont baptisé leur sacre olympique à Lake Placid.

Un miracle qui n’est pas resté sans lendemain puisqu’ils ont encore battu les Russes 8-3 l’an passé lors des championnats du monde.

Autant dire que le match de poule entre les deux équipes, ce samedi, sent la poudre.

Evgueni Malkin, attaquant de la Russie : “En ce qui concerne les Américains, ce sera un bon test pour nous. Nous savons bien évidemment à quel point l‘équipe américaine est performante. Mais si nous sommes dans un bon jour, alors nous avons une vraie chance de victoire.”

Les Makin et autres Ovechkin sont les successeurs du mythique gardien Vladislav Tretiak qui n’a pas oublié le cauchemar vécu à Lake Placid.

Vladislav Tretiak, ancien gardien russe : “Les Américains nous ont donné une bonne leçon en 1980. Vous devez respecter les autres compétiteurs avant le match et ce n’est qu’après que vous pouvez vous rendre compte de leur niveau. Nous ne les avions pas assez respectés et c’est pourquoi nous avions perdu. Il n’y a pas de petites équipes aux Jeux olympiques”.

Le triple champion olympique et dernier porteur de la flamme à Sotchi sait que le tournoi ne se résumera pas à un duel russo-américain.

Les Canadiens, sacrés à Vancouver, et les Suédois auront aussi leur mot à dire.

Le drapeau indien de retour à Sotchi

Les athlètes indiens avaient défilé sous le drapeau olympique lors de la cérémonie d’ouverture; ils pourront le faire sous la bannière de leur pays lors de la cérémonie de clôture.

De nouvelles élections plus transparentes ont eu lieu à la tête de leur comité olympique, ce qui a poussé le CIO à lever sa suspension.

Mark Adams, porte-parole du CIO : “C’est la première fois dans l’histoire olympique que la suspension d’un comité national est levée pendant les Jeux et cette décision a un impact immédiat. Les athlètes indiens avaient débuté les Jeux sous la bannière olympique en tant qu’athlètes indépendants et c’est même en tant que tel que l’un d’entre eux a disputé sa compétition en luge.”

Les résultats du jour

Les fondeuses norvégiennes signent un doublé lors du sprint avec Maiken Caspersen Falla et Ingvild Flugstad Oestberg.

Elles sont accompagnées sur le podium par la Slovène Vesna Fabjan.

Domination des vikings également chez les hommes avec le succès d’Ola Vigen Hattestad.

Vainqueur du skiathlon 48 heures plus tôt, le Suisse Dario Cologna a été éliminé, sur chute, en quarts de finale.

Darya Domracheva apporte à la Biélorussie son premier titre lors des Jeux olympiques d’hiver.

La biathlète née à Minsk remporte la poursuite aux dépens de l’autre favorite, la Norvégienne Tora Berger.

C’est une nouvelle discipline olympique chez les femmes et elle sourit à l’Allemande Carina Vogt qui s’envole vers l’or avec des sauts à 103 puis 97,5 mètres.

A noter la troisième place de la Française Coline Mattel.

En snowboard, “Ipod” connaît la musique !

Le Suisse d’origine russe Iouri Podladtchikov est sacré champion olympique de half-pipe.

Le double tenant du titre et grand favori, Shaun White, échoue au pied du podium.

Increvable Trabant

L’acteur allemand Rolf Becker a parcouru les 3.000 kilomètres entre Berlin et Sotchi, via la Pologne et l’Ukraine, à bord d’une Trabant, la mythique mais rustique voiture produite en ex-Allemagne de l’Est.

Elle date de 1988, n’a pas le chauffage et ne peut pas dépasser les 100 kilomètres/heure.

Mais Rolf Becker a tout de même acheminé sa Trabant sur les rives de la mer Noire.

Rolf Becker : “Je me sens comme Felix Loch avec sa médaille d’or. Avoir réussi à venir jusqu’ici dans ces conditions et avec un budget aussi modeste, j’aime bien cela.”

Rolf Becker n’en est pas à son coup d’essai; il a déjà participé au Dakar et tenté de rallier Pékin en 2008 avec son véhicule de prédilection.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Jeux de Sotchi : Martin Fourcade se couvre d'or