DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Angleterre inondée, Cameron critiqué


Royaume-Uni

L'Angleterre inondée, Cameron critiqué

Inondée depuis le début de l’année, une partie du sud-ouest de l’Angleterre subit à présent des vents violents pouvant atteindre les 160 kilomètres-heure. Des milliers de personnes ont été évacuées, et 147 000 foyers sont privés d‘électricité. Près de 2 000 soldats sont mobilisés pour construire des digues et porter secours aux sinistrés.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a annulé un déplacement en Asie mais nombre de personnes lui reprochent d’avoir tardé à réagir. Londres pourrait demander l’aide de l’Union européenne mais les Britanniques, eurosceptiques, ne semblent pas enclins à le faire.

À Shepperton, dans le Surrey, nous sommes allés à la rencontre des principaux intéressés. “Cela va s’agraver. Nous sommes plus bas dans le cours de la Tamise. Tout ce qui se trouve en amont va se déverser une fois les barrières ouvertes”, s’inquiète Alex Staddon, employé de la Marina.

Selon les experts, certaines régions devront patienter jusqu’en mai avant de se retrouver au sec, tant les sols et les nappes phréatiques sont saturés. “Les vents violents agravent la situation de milliers de sinistrés déjà inondés sur la côte sud du Royaume-Uni. Le mur de la marina, à Brighton, est frappé par d’immenses vagues et des vents incessants. La météo prévoit l‘équivalent d’un mois de précipitations supplémentaires dans les jours à venir”, conclut notre correspondante Emily Dexter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le chef du parlement européen s'attire les foudres de l'État hébreu