DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres : les Windsor au secours des espèces menacées

Vous lisez:

Londres : les Windsor au secours des espèces menacées

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, la famille royale et le gouvernement se mobilisent contre le commerce illégal d’espèces menacées. Plus de quarante pays ont participé ce jeudi à Londres à une conférence sur le sujet. Les princes Charles, William et Harry ont prôné la tolérance zéro contre les braconniers et autres marchands d’ivoire ou de cornes de rhinocéros, pour arrêter le massacre.

Le commerce illégal d’espèces menacées représente un marché de 8 à 10 milliards de dollars par an. Une corne de rhinocéros, par exemple, est désormais plus précieuse que l’or, se négociant au prix de 40.000 euros le kilo. Le commerce de cet animal est interdit depuis 1977, mais la demande est très forte en Asie où l’on attribue des vertus médicinales aux cornes de rhinocéros, mais aussi aux os de tigre.

Quant aux éléphants d’Afrique, ils sont désormais estimés à moins de 500.000, contre plusieurs millions au début du XXème siècle. Le commerce mondial de l’ivoire est interdit depuis 1989. Mais le trafic a doublé depuis 2007 et plus que triplé depuis 1998. Là encore, la demande vient d’Asie, mais aussi du Moyen-Orient.

Au total plus de onze mille espèces animales sont aujourd’hui menacées d’extinction, le braconnage augmentant les dangers pour nombre d’entres elles.

Avec AFP.