DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ciao Enrico Letta


Italie

Ciao Enrico Letta

Après avoir été désavoué jeudi soir par sa propre formation politique, le Parti Démocrate, le chef du gouvernement a présenté sa démission au président Giorgio Napolitano. Il expédiera les affaires courantes en attendant la nomination du nouveau gouvernement. Et cela devrait être rapide.
Après avoir vu les présidents du Sénat, Pietro Grasso, et de la Chambre des députés, Laura Boldrini, Napolitano entend boucler les consultations et trouver une “solution efficace à la crise”, d’ici demain.

Plusieurs noms circulent sur le successeur possible à Enrico Letta qui dirigeait un gouvernement de large entente gauche-droite depuis avril dernier.

Letta a donc décidé de démissionner ce jeudi quelques minutes après avoir été désavoué par la direction du Parti Démocrate qui a voté par 136 voix contre 16 une motion appelant à la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale afin d’accélérer les réformes.

Elu triomphalement à la tête du Parti Démocrate en décembre dernier, Matteo Renzi est l’homme qui a fait tomber Letta en lançant la consultation de son parti. Il semble le candidat idéal pour prendre la tête du gouvernement et s’il l’obtient, il promet un gouvernement restreint, de 12 ministres, formé en sept jours.

Pour lui, “l’Italie doit sortir des marécages, changer de rythme”… Mais Matteo Renzi devra compter avec Angelino Alfano, le leader du Nouveau Centre Droit, sans qui il sera difficile de conserver une majorité au parlement pour pouvoir gouverner. A moins que Matteo Renzi n’ait d’autres atouts dans sa manche.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Mexique va-t-il dépénaliser le cannabis ?