DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Drame de l'immigration à Ceuta, Madrid sous le feu des critiques


Espagne

Drame de l'immigration à Ceuta, Madrid sous le feu des critiques

Dans quelles circonstances sont morts les 12 migrants africains près de Ceuta, le 6 février dernier ? Le ministre espagnol de l’Intérieur a donné sa version des faits ce jeudi devant une commission parlementaire.

Selon lui, la Garde civile a cherché à dissuader les migrants d’entrer sur le territoire espagnol en tirant en l’air des balles en caoutchouc.

Mais selon plusieurs témoignages, la police espagnole a, en fait, tiré sur les migrants qui se sont ensuite noyés.

Antonio Hernando est membre du parti socialiste espagnol (PSOE, opposition). Il se dit scandalisé et exige que les responsables soient sanctionnés. “Si les 12 victimes étaient blanches, avec des papiers espagnols, affirme-t-il, il est certain que le directeur général de la Garde civile aurait été démis de ses fonctions, tout comme le représentant du gouvernement”.

Ce vendredi, la commission européenne a demandé des explications à Madrid concernant l’attitude de la police à Ceuta et Melilla.

Ces deux enclaves espagnoles en territoire marocain sont des portes d’entrée en Europe pour les candidats à l’immigration clandestine.

Les frontières y sont régulièrement renforcées, en dépit des critiques des associations de défense des droits de l’Homme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

République Centrafricaine

Des renforts militaires européens pour la Centrafrique