DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grande Bretagne : un million d'années d'histoire de l'humanité


le mag

Grande Bretagne : un million d'années d'histoire de l'humanité

En partenariat avec

Le muséum d’histoire naturelle à Londres s’emploie à remonter le temps. Objectif : montrer comment vivaient les premiers humains à s‘être installés dans ces îles.
C’est la première exposition à rassembler tous les fossiles humains jamais découverts en Grande Bretagne, soit ceux de 200 spécimens.

Chris Stringer, chercheur au Museum :
“Si nous remontons à 900 000 ans la Grande Bretagne était bien différente Elle pouvait être suffisamment chaude pour y voir des éléphants, des rhinocéros, des hippopotames qui nageaient dans la Tamise, mais aussi quand ce gars tait par là elle était beaucoup plus froide. Il y avait des rennes, des mammouths, ils étaient adaptés au froid. La Grande Bretagne allait de l’un à l’autre”.

Les restes de ces lointains ancêtres des britanniques témoignent de pratiques qui n’ont pas encore toutes révélées leurs secrets. Pourtant à bien y regarder le cannibalisme n‘était pas uniquement une source de protéines…

Simon Parfitt, chercheur à l’institut d’archéologie de Londres.

“Je pense en fait que c’est lié à des pratiques rituelles parce que nous avons aussi découvert que les cranes étaient travaillés de façon très différente quand on les transformait en coupe. Il n’y a pas de marque de dent sur aucun os ni sur la face ni sur les mâchoires. Donc la tête était vraiment traitée différemment et nous nous demandons si cela faisait partie du rituel. Donc au lieu d’enterrer leurs morts ceci faisait partie de leur rituel”.

L’exposition “Grande Bretagne, un million d’années d’histoire de l’humanité” est organisée jusqu’en septembre.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

A Londres, la Tate Modern rend hommage à Richard Hamilton