DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Héritage de Jean-Luc Delarue : règlement de comptes entre femmes

Vous lisez:

Héritage de Jean-Luc Delarue : règlement de comptes entre femmes

Taille du texte Aa Aa

On savait que l’héritage de Jean-Luc Delarue était “Toute une histoire”, pour reprendre le nom de l’une de ses toutes dernières émissions, mais il vire désormais au règlement de comptes. La veuve de l’animateur et producteur de radio et de télévision a été placée en garde à vue il y a quelques jours dans les locaux de la police judiciaire à Paris. Une autre femme et Arnaud Gachy, un ami très proche de l’animateur défunt, ont également été entendus par les policiers parisiens. Les trois personnes, selon une source proche de l’enquête, sont ressorties libres. L‘épouse, Anissa Delarue, dont l’ordinateur a aussi été saisi, est soupçonnée d’avoir proféré des menaces dans des courriels à l’encontre de l’ancienne femme du producteur, Elisabeth Bost, avec qui il a eu un fils unique. Cette dernière avait porté plainte et une information judiciaire est ouverte depuis novembre dernier.

Jean-Luc Delarue est mort à l’hôpital des suites d’un cancer de l’estomac le 23 août 2012. L’animateur prolifique, qui n’avait que 48 ans, a laissé derrière lui un héritage conséquent. A la fin de sa carrière, il était l’un des professionnels de la télévision les mieux payés de France, son salaire était environ de 40 000 euros par mois et son patrimoine était estimé à 30 millions d’euros. Dans son testament, il aurait légué des biens immobiliers et une collection d’oeuvres d’art à son épouse Anissa, mais là où le bât blesse, c’est pour le reste de la succession. Tout ce qui est lié à sa société de production télévisuelle Réservoir Prod et à ses filiales revient à son fils, Jean Delarue, qui a eu 7 ans en octobre dernier. Le producteur avait choisi avant sa mort de confier l’administration des biens à son ami Arnaud Gachy, en attendant la majorité du petit Jean.

L’ex-femme de Jean-Luc Delarue, Elisabeth Bost, ne peut ni administrer ni avoir la jouissance des biens de la succession mais elle a évidemment l’autorité parentale sur son enfant. L’affaire se complique un peu plus quand on sait qu’une autre femme réclame une reconnaissance de paternité pour une petite fille qu’elle aurait eu avec le défunt animateur de radio et de télévision. Près d’un an et demi après sa disparition, le tumulte qui règnait dans la vie de Jean-Luc Delarue – notamment à cause de ses démêlés financiers avec l’Urssaf et de son addiction à la cocaïne – semble persister dans son entourage.