DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Matteo Renzi accepte de former un gouvernement en Italie


Italie

Matteo Renzi accepte de former un gouvernement en Italie

Avec une réserve apparente, le secrétaire général du Parti Démocrate a demandé un délai pour consulter différentes formations et créer une coalition. S’il y parvient, il deviendra le Premier ministre le plus jeune de l’Histoire de l’Italie, et le troisième consécutif à ne pas être passé par les urnes. Mais quelle est sa marge de manœuvre ?

Réponse de Curzio Maltese, journaliste à La Repubblica : “Je pense, dit-il, qu’il réussira à changer la loi électorale et à réduire les coûts de la politique, des réformes très populaires. Mais cela ne changera rien au quotidien de millions de familles italiennes. Je ne pense pas qu’il sera capable de redresser l‘économie comme l’ont fait Monti et Letta, à part peut-être en maîtrisant la dette publique”.

Qu’attendent les Italiens ? Croient-ils aux promesses de Renzi ? Notre correspondante Sabrina Pisu est allée à leur rencontre.

“L’espoir ne meurt jamais. Mais je n’attends rien parce que Renzi n’aura pas la majorité nécessaire pour faire les réformes promises”, estime un Romain. “J’attends ce qu’attendent tous les Italiens : qu’il règle les problèmes des gens en somme, du travail et un minimum de bien-être”, ajoute un autre.

Renzi doit préparer un programme pour convaincre le Nouveau Centre droite de Angelino Alfano et d’autres partis centristes afin de former un gouvernement de coalition. Sans cet appui, le cabinet de Matteo Renzi risque de ne jamais voir le jour.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Est et Ouest se disputent Kiev