DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le tourisme reste le moteur de l'économie grecque


économie

Le tourisme reste le moteur de l'économie grecque

Selon les chiffres publiés par la Banque centrale grecque, des revenus record du tourisme ont permis à la Grèce d’enregistrer des comptes courants excédentaires pour la première fois depuis que l’indicateur existe.

En dehors du tourisme, trois facteurs expliquent cet excédent : la baisse de 54% des importations depuis 2008, la baisse des salaires qui a rendu partiellement leur compétitivité aux exportations grecques et la réduction de moitié des intérêts dûs en 2013 par la Grèce à ses créanciers.

Mais avec un taux de chômage à 28%, la Grèce a encore un long chemin à faire.

“Je pense que nous allons constater une période douloureuse assez longue pour la Grèce, explique Craig Erlam chez Alparis Market. Le rythme de baisse du chômage est toujours extrêmement lent, spécialement si on le compare avec celui de la hausse enregistrée ces dernières années. On constate actuellement de bonnes choses pour la Grèce, et si on compare la situation avec celle d’il y a deux ans, c’est très positif. Mais en même temps la route à faire est si longue qu’il y aura encore beaucoup de douleur à supporter pour les grecs”.

Les analystes sont d’accord pour dire que l’amélioration durable des comptes courants de la Grèce dependra de la capacité du pays à maintenir sa compétitivité et à substituer à ses importations des productions locales.

“Le tourisme reste la force qui pilote le moteur de l‘économie grecque, affirme notre correspondante permanente à Athènes, Symela Touchtidou. Et l‘économie grecque devrait même faire mieux en 2014 avec la venue prévue de 18 millions de touristes. Toutefois les analystes soulignent que les réformes décidées doivent encore être appliquées pour que la reprise grecque soit durable”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Russie : le rouble s'affaiblit encore face aux principales monnaies