DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sotchi : le géant Ligety


Sport

Sotchi : le géant Ligety

Ted Ligety était déjà champion du monde de slalom géant; le voilà désormais champion olympique.

Il s’impose ce mercredi en signant le meilleur temps sur le premier tracé puis en gérant son avance lors de la deuxième manche.

Au passage, il est devenu le premier skieur américain à remporter deux médailles d’or aux Jeux olympiques après sa victoire en combiné en 2006.

Il est accompagné sur le podium par deux Français : Steve Missillier et Alexis Pinturault.

Si la performance de Pinturault est tout sauf une surprise, le meilleur résultat de Missillier en Coupe du monde était jusque-là une troisième place.

Déception pour l’Autrichien Marcel Hirscher, le détenteur du gros globe de cristal, qui termine en quatrième position.

Ski de fond : sprint et polémique

En ski de fond, l‘épreuve de sprint par équipe chez les hommes a été indécise jusque dans les derniers mètres.

Ce sont finalement les Finlandais Livo Niskanen et Sami Jauhojaervi qui se sont emparés de l’or, tandis que les Russes ont pris l’argent et les Suédois le bronze.

Après la finale, les Allemands ont posé, en vain, réclamation concernant l’incident qui s’est produit dans la dernière ligne droite.

Sami Jauhojaervi a gêné Tim Tscharnke qui s’est retrouvé à terre alors qu’il faisait partie du groupe de tête.

La course féminine a été moins dramatique : les Norvégiennes Marit Bjoergen et Ingvild Flugstad Oestberg n’ont laissé aucune chance à leurs rivales.

Les fondeuses finlandaises ont terminé à 9 secondes et les Suédoises à près de 20 secondes pour un podium entièrement scandinave.

Un couple sous les projecteurs

Le pays-hôte de ces Jeux olympiques a obtenu sa sixième médaille d’or.

Elle est venue en snowboard, plus précisément en slalom parallèle, grâce à Vic Wild, né aux Etats-Unis mais marié à une Russe.

C’est pourquoi il défend depuis 2012 les couleurs de son pays d’adoption.

Sa femme a pris la médaille de bronze dans la compétition féminine, mais elle aurait pu briguer un métal plus précieux.

Alena Zavarzina est tombée alors qu’elle était en tête de sa demi-finale face à la Suissesse Patrizia Kummer, qui est ensuite devenue championne olympique.

Bjoerndalen dépasse Daehlie

En biathlon, le relais mixte a fait son apparition au programme olympique et personne n’a pu rivaliser avec les Norvégiens.

Ole Einar Bjoerndalen est devenu à cette occasion l’athlète le plus médaillé de l’histoire des Jeux d’hiver.

A 40 ans, la légende vivante de la discipline a décroché son huitième titre et sa treizième médaille olympique.

Il a ainsi battu le record de son compatriote, le fondeur Bjorn Daehlie.

Quant à Emil Hegle Svendsen, il en est à deux titres à Sotchi après les deux obtenus à Vancouver.

Autres membres du relais norvégien : Tiril Eckhoff et Tora Berger.

La République tchèque et la surprenante équipe d’Italie prennent respectivement la deuxième et la troisième place.

La France emmenée par Martin Fourcade ne termine qu’au septième rang.

Le hockey russe en berne

Ce n’est pas encore cette année que Evgueny Malkin et ses coéquipiers mettront la main sur un titre olympique qui leur échappe depuis 1992.

Malgré le soutien du public massé dans la Bolchoï Aréna, les hockeyeurs russes sont éliminés en quart de finale.

Ils sont battus 3-1 par les Finlandais qui retrouveront leurs voisins suédois dans le dernier carré.

L’autre demi-finale verra s’affronter les Etats-Unis et le Canada, tenant du titre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le Barça ne jubile pas, Manchester City ne digère pas