DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : nuit meurtrière sur Maïdan


Ukraine

Ukraine : nuit meurtrière sur Maïdan

Les forces de sécurité ukrainiennes ont gagné du terrain petit à petit. Les manifestants ont résisté. Le bilan des affrontements est désormais de 25 morts dont neuf policiers, selon le ministère de l’Intérieur.

Ce violent épisode, le plus meurtrier depuis le début de la contestation il y a douze semaines, a débuté hier matin après le refus du président de la chambre des députés de mettre à l’ordre du jour le réexamen de la Constitution, réclamé par l’opposition. Les forces de sécurité ont repris la rue Grouchevski et un tiers le la place de l’Indépendance.

Pendant la nuit, le président Ianoukovitch a envoyé un discours enregistré aux médias où il s’est adressé aux chefs de l’opposition : “Je vous appelle, vous qui dites chercher une solution pacifique à la crise, à vous séparer des éléments radicaux qui recherchent le bain de sang et la confrontation avec les agents chargés d’appliquer la loi. Dans le cas contraire, les chefs de l’opposition doivent admettre qu’ils soutiennent ces radicaux. Et alors nous aurons une conversation différente avec eux.”

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

  • Ukraine:Kiev

    Photo:Anadolu Agency

Mais difficile de séparer les radicaux du reste des partisans de l’opposition lorsque l’on constate la mobilisation des gens derrière la ligne de front sur Maïdan ou à Lviv, Ternopil et Ivano-Frankivsk. En 2004, il n’en avait pas fallu autant pour que la révolution orange aboutisse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Venezuela : se laisser arrêter pour renforcer son message