DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Venezuela : se laisser arrêter pour renforcer son message


Venezuela

Venezuela : se laisser arrêter pour renforcer son message

Il s’est rendu à la manifestation en sachant qu’il allait être interpellé. L’opposant vénézuélien Leopoldo Lopez était recherché pour incitation à la violence depuis la semaine dernière, depuis une manifestation anti-gouvernementale qui s’est soldée par quatre morts.

Lopez s’est rendu de lui-même, au milieu de la foule. Peu après, son parti Voluntad Popular, a rendu publique cette vidéo dans laquelle il appelle ses partisans à continuer de demander le changement : “Si vous regardez cette vidéo, c’est parce que l‘État vénézuélien a lancé un mandat d’arrêt contre moi et que je dois déjà être en détention, entre les mains des forces de sécurité de l‘État, injustement détenu, seulement pour rêver d’un meilleur Venezuela.”

L’opposant a été transféré dans une prison militaire de la banlieue de Caracas et comparaîtra devant un tribunal d’ici 24 heures. Le mouvement de contestation a débuté il y a deux semaines, dans les rangs étudiants, mais des rassemblements en faveur du président Maduro attirent aussi les foules à Caracas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Lviv, autre bastion de la contestation ukrainienne