DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban : un scandale olympique sur fond de seins nus


monde

Liban : un scandale olympique sur fond de seins nus

La skieuse libanaise Jackie Chamoun, qui représente son pays au JO de Sotchi, s’est récemment retrouvée au centre d’une polémique provoquée par la diffusion d’une vidéo la montrant seins nus lors d’une séance photo. La jeune femme a en effet posé, mais il y a déjà trois ans, pour un magazine autrichien, dans la célèbre station de ski libanaise de Faraya.

La vidéo, apparue sur YouTube et reprise immédiatement sur Facebook et Twitter, a déclenché une avalanche de commentaires exprimant aussi bien des éloges que des critiques.

La réputation du Liban en question

Rattrapée par son passé, la slalomeuse s’est excusée publiquement sur sa page Facebook, affirmant que la vidéo n’étaient pas destinée à être diffusée. “La vidéo (…) faisait partie du making of (de la séance photo). Elle ne devait pas rendue publique”, a-t-elle écrit.“Je voudrais m’excuser auprès de vous tous, je sais que le Liban est un pays conservateur et qu’il ne s’agit pas de l’image qui reflète notre culture”, a-t-elle ajouté. “Tout ce que je vous demande c’est d’arrêter de la diffuser, car cela m’aidera à me concentrer ce qui est important en ce moment: mon entraînement et la compétition”, a plaidé la jeune athlète.

Si le Liban est considéré comme l’un des pays les plus libéraux du monde arabe, une grande partie de la société reste profondément attachés aux traditions et à des mœurs sociales conservatrices.

Une majorité d’internautes libanais soutient Jackie. De nombreux messages en sa faveur ont été postés sur Twitter. “Tu as le droit de faire ce que tu veux. Ne parle pas de pays conservateur, c’est un pays schizophrène”, commente l’un d’eux. D’autres ont tourné en dérision l’idée d’une enquête réclamée par le ministre libanais de la Jeunesse et des Sports Fayçal Karamé pour préserver la “réputation” du pays : “Des attentats chaque semaine, ce n’est pas un problème. Mais quand Jackie Chamoun participe à une séance photo un peu osée, c’est le scandale”, s’exclame un twitos.

Déshabillez-vous pour Jackie

Une véritable campagne de solidarité s’est d’ailleurs mise en place sur les réseaux sociaux. Le hashtag #StripForJackie (déshabillez-vous pour Jackie) a fait très vite fait son apparition :




De son côté, le chef de la délégation olympique libanaise à Sotchi, Fadi Kairouz, a déclaré que l’athlète ne serait pas suspendue dans les deux disciplines où elle est engagée, slalom et slalom géant. L’enquête libanaise continuera le temps des JO. Pendant cette durée, Jackie Chamoun n’aura pas le droit de parler à la presse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Arabie saoudite : le prince Charles fait le buzz en effectuant la danse de l'épée