DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : bain de sang et offensive diplomatique de l'UE

Vous lisez:

Ukraine : bain de sang et offensive diplomatique de l'UE

Taille du texte Aa Aa

La guérilla urbaine se poursuivait jeudi soir à Kiev, la capitale ukrainienne. En deux jours, les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont fait au moins 67 morts, 39 au moins sur la seule journée de jeudi sur Maïdan, la place de l’Indépendance. Le centre névralgique de la contestation est occupé depuis près de trois mois. Les victimes ont été tuées par balles. La plupart par des snipers, accusent les médecins, qui s’activent dans le hall de l’hôtel Ukraine, un immense bâtiment dominant la place, qui a été transformé en hôpital de campagne. Les blessés y arrivent par centaines.

La confrontation a dégénéré quand les manifestants, casqués, armés de gourdins et protégés par des boucliers semblables à ceux des forces de l’ordre, ont chargé un cordon de police au-delà de leurs barricades. Les policiers ont reculé de plusieurs centaines de mètres, abandonnant le terrain qu’ils avaient repris dans la nuit de mardi à mercredi. Ils ont protégé leur retraite par des tirs soutenus.

Le maire de Kiev a annoncé qu’il quittait le Parti des Régions de Viktor Ianoukovitch pour protester contre ce “bain de sang”. Le parlement a tenu une session extraordinaire, des députés du Parti des Régions seraient prêts à voter aux côtés de l’opposition pour changer la constitution (en clair, revenir à celle de 2004, qui donne moins de pouvoirs au président), et nommer un nouveau Premier ministre.

euronews streaming LIVE