DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fin de la lutte à Maïdan, un accord est signé

Vous lisez:

La fin de la lutte à Maïdan, un accord est signé

Taille du texte Aa Aa

La police ukrainienne a quitté la place de l’Indépendance au lendemain de la journée la plus meurtrière de ces trois mois de crise.
Un accord a été signé entre les chefs de l’opposition et le Président Viktor Ianoukovitch au palais présidentiel de Kiev.

Cet accord prévoit :
-une élection présidentielle anticipée. Viktor Ianoukovitch n’a pas donné de calendrier exact, mais elle pourrait se tenir en décembre prochain. Elle était initialement prévue pour mars 2015.

-La formation sous 10 jours d’un gouvernement d’union nationale.

-Le retour à la Constitution de 2004, qui limite les pouvoirs du président, et ce au profit du Parlement et du gouvernement. Le Parlement l’a déjà acté. Les députés ont salué ce vote en chantant à l’unisson l’hymne national ukrainien.
Mais une réforme constitutionnelle doit être encore menée d’ici septembre.

-L’opposition aurait aussi demandé à ce que le ministre de l’Intérieur, Vitali Zakhartchenko, ne fasse pas partie du nouveau gouvernement. Elle aurait également demandé la démission du procureur général, Viktor Pchonka.
Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir joué un rôle-clef dans la répression policière de ces derniers jours.

Mais Viktor Ianoukovitch n’a pas cédé sur l’une des principales revendications des manifestants de Maïdan : son départ de la présidence.

L’accord a été signé en présence des ministres allemand et polonais des Affaires étrangères, et en l’absence de leur homologue français, impliqué lui aussi dans le succès de cette médiation européenne. Laurent Fabius est parti tôt ce matin. Il devait se rendre à Pékin pour rencontrer le Président chinois.