DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vénézuela : 6 morts en une semaine sur fond de tensions sociales


Venezuela

Vénézuela : 6 morts en une semaine sur fond de tensions sociales

La crise sociale s’aggrave au Vénézuela.
On dénombre 6 morts en huit jours, mais aussi des dizaines de blessés et d’arrestations.
Les manifestants, essentiellement des étudiants, ne fléchissent pas. Ils réclament la démission du président Maduro, dénonçant le coût de la vie ou encore la répression dans les rangs de l’opposition.
Les heurts avec les forces de sécurité ont été particulièrement violents hier.

Le Président Maduro s’en est pris, notamment, à la chaîne d’information américaine CNN, l’accusant d’associer la situation du pays à la “guerre civile” :

“J’ai demandé à la ministre de la communication de signifier à CNN qu’un processus administratif d’exclusion se mettrait en place s’ils ne corrigeaient pas le tir. CNN, partez du Venezuela et cessez votre propagande de guerre.”

Nicolas Maduro, a également crié au coup d’Etat.
“Les civils ne font pas de coup d’Etat, ce sont les militaires” lui a rétorqué l’opposant Henrique Capriles,
lui demandant par ailleurs, de “désarmer les groupes armés illégalement”.

Par ailleurs, Leopoldo Lopez, l’un des fers de lance de la mobilisation, a été placé en détention provisoire.
Il est notamment accusé d’incitation à la violence.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

RCA : Ban Ki Moon veut 3000 hommes de plus sur le terrain