DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pourquoi Maïdan est-elle encore occupée ?


Ukraine

Pourquoi Maïdan est-elle encore occupée ?

“Dans les rues du centre de Kiev, il y a beaucoup, beaucoup de monde. Même ceux qui n’ont pas participé aux manifestations viennent ici pour rendre hommage aux victimes des affrontements. Ils apportent des fleurs ou viennent donner de l’argent aux familles des victimes, décédées ou blessées, de Maïdan.
Mais restent aussi les gens qui ont combattu pour leur cause durant les trois derniers mois, et jusqu’ici, même après cette victoire tant attendue, ils ne sont pas pressés de rentrer chez eux, pas pressés de démanteler les barricades, et ils continuent d’occuper la place comme ils l’ont fait jusque-là” nous explique notre journaliste à Kiev, Maria Korenyuk, qui est allée à la rencontre des gens de Maïdan :

“Bonjour, pouvez-vous me dire s’il vous plaît, pourquoi, même après le départ de Ianoukovitch, vous êtes encore ici sur la rue Grouchevski ? Jusqu‘à quand prévoyez-vous de rester là ?”

“Je suis ici parce que les politiciens nous ont toujours trompés, j‘étais déjà là pour la Révolution orange. Moi personnellement, je soutiens les jeunes manifestants, mais je ne supporte plus les politiciens. J’aime seulement mon malheureux peuple. Nous voulons que les gens qui étaient ici à Maïdan entrent au parlement, il y a beaucoup de gens sages qui n’ont pas été impliqués dans la politique auparavant, des économistes par exemple” explique une femme.

“Nous devons rester ici jusqu‘à ce que le président soit élu, jusqu‘à ce que le gouvernement soit formé” déclare un homme.

“Mais l‘élection présidentielle a déjà été annoncée pour le 25 mai, vous pensez que les gens doivent rester ici jusqu‘à cette date ?”, lui demande notre journaliste.

“Oui, bien sûr” dit-il.

“Et concernant le gouvernement, selon vous, qui doit en faire partie ? Des gens complètement neufs ?”, demande notre journaliste.

“Oui, sortez-les tous, chacun d’entre eux, parce que tous les gens du précédent gouvernement sont usés” dit le même homme.

“Le nouveau gouvernement, comme l’a expliqué le parlement, sera formé avant la fin de la semaine. Le Parti des régions a déjà dit qu’il ne réclamerait aucun poste dans ce nouveau cabinet”, conclut notre journaliste à Kiev.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Les bonnes relations israélo-allemandes