DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Venezuela : le Carnaval joue sur la mobilisation


Venezuela

Venezuela : le Carnaval joue sur la mobilisation

De nouveaux heurts ont éclaté hier alors que les étudiants protestaient, comme depuis trois semaines, contre la gestion de Nicolas Maduro. Le président dénonce une tentative de coup d’Etat fomentée par l’opposition et Washington.

Hier, les étudiants étaient pourtant en rangs clairsemés pour ce long congé de fête dans le pays.
Au coeur de leur combat : l’insécurité, les pénuries, l’inflation, mais aussi la répression.

“Le peuple du Venezuela est pour manifester. Personne n’ira au carnaval, cela serait irrespectueux pour tous les gens qui sont tombés au nom de notre lutte pour notre pays et nous sommes ici pour manifester et nous n’allons pas le faire inutilement”, affirme cette jeune femme.

La journée d’hier a également été marquée par les commémorations du “Caracazo”. Cette insurrection populaire en 1989 contre le président Carlos Andres Perez avait fait des centaines de morts.

Le bilan des violences survenues depuis le début des manifestations le 4 février dernier est de 14 morts, dont au moins huit par balle, et de 140 blessés.

Des blocages de routes ont par ailleurs été rapportés dans quelques quartiers de l’est de Caracas, à San Cristobal et à Valencia, troisième ville du pays et important pôle industriel. A Maracay, des habitants ont fait état de pillages.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : conférence de presse très attendue de Ianoukovitch